menu

lundi 10 juillet 2017

on a vu pour vous: Une vie toute neuve

Séoul, 1975. Jinhee a 9 ans. Son père la place dans un orphelinat tenu par des Soeurs catholiques. Commence alors l'épreuve de la séparation et la longue attente d'une nouvelle famille. Au fil des saisons, les départs des enfants adoptées laissent entrevoir une part du rêve, mais brisent aussi les amitiés à peine nées. Jinhee résiste, car elle sait que la promesse d'une vie toute neuve la séparera à jamais de ceux qu'elle aime.

~~~~~~~~~~
Tartine

Filmée à hauteur d’enfant, l’histoire de Jinhee fait écho à celle de la réalisatrice française Ounie Lecomte, qui a tourné ce film dans son pays d’origine, la Corée du Sud. La justesse des petites comédiennes, la délicatesse de la mise en scène et l’émotion suscitée par le destin de Jinhee bouleversent le spectateur de bout en bout. Un film magnifique, d’une grande pudeur. Peut être le plus beau film sur l’enfance que j’ai jamais vu.

Nala
 c'est un film absolument bouleversant de part sa finesse: arriver juste à témoigner de sentiments par l'histoire sans en faire trop, ni en parole, ni en mise en scène, c'est vraiment de l'art. Ne pas attendre donc une action trépidante, on est plutôt bercée par l'attente. et à recommander à toute personne qui passe en adoptie. 

Del
Mon film préféré sur l'adoption, et de loin ! J'ai été bouleversée par le cheminement de cette petite fille, de l'abandon à l'adoption, tiraillée entre les amitiés et les départs vécus comme des deuils... Note spéciale pour les rôles des nourrices de l'orphelinat et leur magnifique pudeur qui camoufle - tant bien que mal - leurs attachements et leurs déchirements.
C'est incroyablement juste et très fort en émotions. A voir par tous les postulants à l'adoption, en particulier ceux qui réfléchissent à l'adoption d'un enfant grand. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire